Histoire

1906-2016
UN SIÈCLE D’INNOVATIONS MAQUILLAGE


Célèbre pour ses parfums à sillage, la Maison Caron est également présente sur le maquillage depuis ses débuts. 
Découvrez ses plus belles réalisations à travers des images d’archives exclusives.


HISTOIRE


1906 

LE POMPON POUDRE  

Aidé de sa directrice artistique Félicie, Ernest, fondateur de la Maison Caron, développe une poudre de riz, dont la principale innovation, brevetée, réside dans le mode d’application.

Enfermée dans un petit sachet dont la fibre laisse passer la poudre, celle-ci s’applique sur le visage par légers tapotements. La poudre est alors déjà parfumée à la Rose de Bulgarie.

1910 

LA POUDRE PARFUMÉE 

Les parfums qui font la renommée de la maison tels Narcisse Noir, N'Aimez Que Moi, Tabac Blond... se déclinent en poudre de riz pour le plus grand bonheur de leurs adeptes. 

Au même moment, Ernest développe un véritable savoir-faire en retravaillant la texture de sa poudre qu’il décline en plusieurs teintes. Des propriétés exceptionnelles, un grain d’une finesse inégalable, la poudre la plus libre est née.

1933 

LE MAQUILLAGE S'ÉTOFFE 

Dans les années 30, tout s’accélère. L’univers maquillage s’enrichit d’une gamme de rouges à lèvres.

Un poudrier de sac, Le Moderniste, est imaginé et breveté. Extrêmement compact, son usage est double : il peut accueillir quelques grammes de poudre, ainsi qu’un bâtonnet de rouge à lèvres. Il se décline en métal argenté et plaqué or.

1937 

UNE EXPERTISE TRÈS CIBLÉE

Caron consolide son savoir-faire sur la poudre en développant une formule pour peaux grasses Madame Peau Fine.

Un poudrier avec un système de tamis innovant en métal blanc pour faciliter le dosage est imaginé et breveté pour commercialiser la nouvelle formule.

1937

LES FARDS À JOUES 

Cette même année, des fards à joues complètent la gamme pour le teint. Coordonnés aux teintes de poudres, ils se déclinent en fard à joues secs et gras, pour s’adapter à tous les types de peaux


Sur les publicités, un visage se dessine, celui de Mademoiselle Argal, Miss Paris 1934 qui prête ses yeux de biche à plusieurs annonces.

1939

UNE SECONDE TEXTURE

Face au succès de la poudre Madame Peau Fine, une nouvelle texture, Mademoiselle Peau Fraîche, spécialement pensée pour les peaux sèches est mise au point.

Elle se décline en 20 teintes, dans un écrin blanc et or de forme ronde dont le pourtour est orné d’un motif en relief type « collier de chien » inspiré des bijoux de l’époque.

1952

LA SOUS-POUDRE 


Début des années 50, la sous-poudre, une des premières bases de maquillage, voit le jour. Les femmes l’utilisent pour préparer leur peau avant l’application de la poudre.

2011

UN LABEL DE QUALITÉ


Au début des années 2000, la poudre Caron est labellisée EPV. Gage de qualité, d’expertise et d’excellence, ce label est décerné aux entreprises qui perpétuent un savoir-faire artisanal rare et contribuent au rayonnement de la France dans le monde.



L'UNIVERS POUDRE AUJOURD'HUI


L’univers poudre Caron, ce sont également des accessoires exclusifs réalisés à la main, dans des matériaux précieux, par des artisans français :
houppes en duvet d’oie de mille couleurs, flacons toniques, pots à coton, boîtes à poudre décorés à l’or fin, pinceaux, miroirs de sac habillés de galuchat... 

Cet univers sensuel et raffiné dédié à la beauté des femmes est proposé dans les boutiques parisiennes.





L'UNIVERS POUDRE AUJOURD'HUI


L’univers poudre Caron, ce sont également des accessoires exclusifs réalisés à la main, dans des matériaux précieux, par des artisans français :
houppes en duvet d’oie de mille couleurs, flacons toniques, pots à coton, boîtes à poudre décorés à l’or fin, pinceaux, miroirs de sac habillés de galuchat... 

Cet univers sensuel et raffiné dédié à la beauté des femmes est proposé dans les boutiques parisiennes.